Actualités

Savoir-faire et production industrielle

Savoir-faire et production industrielle: approche technologique... et sociale

SimSoft3D propose d'utiliser des technologies innovantes pour capturer, modéliser et transmettre les savoir-faire des opérateurs de la production industrielle. Ces technologies innovantes font partie intégrante des initiatives liées à l'Usine du Futur. Le développement technologique, l'automatisation des tâches complexes ne suppriment pas l'intervention et la capacité de décision des acteurs de la production. SimSoft3D se concentre donc sur le thème de l'humain au coeur de l'Usine du Futur.

Pourquoi vouloir utiliser des moyens technologiques (tablettes, synthèse et reconnaissance vocale, moteur de dialogue multi-modal, ...) pour faire ce que l'on pouvait faire en tutorat / monitorat ? 
La réponse est double:
 1- les personnels qualifiés pour des tâches de production: fabrication, assemblage et maintenance deviennent rare et sont des resources critiques pour les entreprises. L'utilisation d'un moyen technologique adapté, autonome et simple d'utilisation permet de mobiliser le moins possible ces ressources.
   2- le temps presse... le départ à la retraite massif des personnes compétentes laisse un trou dans l'outil de production industrielle qu'il est urgent de combler. Les méthodes traditionnelles de knowledge management ne sont pas adaptées à la massification de la capture et du transfert de connaissance: seuls des outils informatiques connectés permettent la réalisation de ce type de tâche.

"Knowledge management plans and solutions can address the brain drain as older workers retire, taking with them valuable knowledge and experience. Capturing critical information through technology and passing it on to newer and younger workers can help reduce training time, can improve collaboration and communication, and even help companies get to market by leveraging previous programs", 
The skills gap in US manufacturing, Deloitte 2011 (page 11)

ARTICLE: "The skills gap in US manufacturing" (Deloitte and The Manufacturing Institute - 2011)